Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Echo de la jeunesse - Souvent il suffit d'en parler

"Souvent il suffit d'en parler"


Quelques éclaircissements à propos de la 15ème nuit de Cha’baan

Publié par Bilal Gangate sur 1 Juillet 2012, 18:11pm

Catégories : #Mois de cha`ban

Quelques éclaircissements à propos de la 15ème nuit de Cha’baan Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Écrit par Bilal   
25-02-2007

Les lignes suivantes présentent un résumé du livre "Shabé Baraat ki Haqiqat" (la réalité de la nuit de Baraa-ah) écrit par Sheikh Fazlul Rahman A'zami Hafidhahoullah (professeur de sciences de hadith en Afrique du Sud) :

Par Sa Grâce infinie et Sa Miséricorde, Allah  a accordé à ceux qui croient en Lui quelques occasions spéciales au cours desquelles, ils ont une belle opportunité d’obtenir la Clémence et le Pardon d’Allah. Parmi ces occasions, on retrouve le mois de Ramadhân et la nuit du destin. La nuit du 15ème Sha'baan fait aussi partie de ces occasions.Comme on le sait, dans le calendrier islamique, la nuit précède le jour. Ainsi, c’est la nuit entre le 14 et le 15 Sha'baan qui est concernée.

Beaucoup d’idées infondées et fabriquées concernant « Laylatoul Bara’ah » ont été acceptés aveuglément à travers les siècles. Le but ici est d’élucider clairement l’acceptable  et l’authentique de l’infondé. Vous retrouverez la recherche des savants de Tafsir et de hadith. Nous devons en tirer des bénéfices et aussi les transmettre aux autres. Puisse Allah faire de cela une source de bénéfice et un intercesseur pour tous les musulmans.Amine

L'excellence de la nuit du 15ème Cha'baan

 

 

Le Mouhaddith Ibn Dihya (rahimahoullah) est d’avis que rien d’authentique n’a été relaté concernant la nuit du 15ème Sha’baan et qu’aucune salah spécifique n’a été relatée, pour cette nuit, par les rapporteurs.(Fayzul Qadir sharh jaami'ous Sagir V.2 / P.317)


Même s'il est vrai qu'aucun "Hadith Mousnad marfou'Sahih" n'a été cité concernant la vertu de cette nuit (comme le dit 'Allâma Youssouf Binnoori rahimahoullah dans Ma'aarifous Sounan V.5 /P.419) , mais une vue d’ensemble des différentes narrations concernant cette nuit ajoute foi à l’acceptabilité de la vertu. La raison étant que bien que ces narrations soient faibles, elles sont nombreuses et rapportées par beaucoup de sahaba. Par conséquent, selon le principe des Mouhaddith, l’excellence de cette nuit est prouvée par conjonction de toutes ces narrations. C’est le consensus général des savants de hadith (Mouhaddiçines) et des juristes (Fouqaha), et cela est correct.


'Allama Ibn Taymiyyah (rahimahoullah) aussi reconnaît la vertu de cette nuit. Il écrit: «Tant de hadiths et de narrations existent au sujet des vertus de la nuit du 15eme Cha'baan qu’il en résulte que la vertu existe bel et bien concernant cette nuit.Quelques pieux prédécesseurs avaient l’habitude de dédier cette nuit à la salah spécialement.» (Fayzul Qadir V.2 / P.317)


 

Sheikh Abdoul Rahmaan Moubâkpouri (rahimahoullah) écrit :«Le nombre important de hadith concernant la nuit du 15ème Sha’baan est un argument contre ceux  qui en réfutent l’excellence.» Touhfatoul Ah-wazi V.2 / P.53)



Vertu particulière de cette nuit

Le célèbre mouhaddith Hâfidh Zaynoud-dine al-'Iraaqi (rahimahoullah) écrit : "Pendant la 15eme nuit de Sha'baan, la « spéciale pluie» de Miséricorde et de Pardon d’Allah commence à tomber dès la tombée de la nuit et ce, jusqu’à l’aube et d'innombrables personnes sont pardonnées par Allah. Il faut savoir que la descente d’Allah au ciel le plus proche (1er ciel) se fait aussi toutes les autres nuits mais seulement dans la dernière partie, juste avant l'aube. De plus, les annonces de pardon de la part d'Allah les autres nuits ne sont pas en si grand nombre que pendant cette nuit."(Fayzul Qadir V.2 / P.317)


Vertu de toutes les nuits

La descente d’Allah au ciel le plus proche toutes les nuits, dans la dernière partie de la nuit possède des bénédictions particulières selon les narrations considérées correctes. Allah  accorde au serviteur reconnaissant une chance d’obtenir sa Miséricorde et Son Pardon chaque nuit. 

 

  • Abou Hourayra (radhi yallâhou 'anhou) rapporte que Raçouloullah (sallallâhou 'alayhi wa sallam)  a dit: « Allah descend au ciel le plus proche durant le dernier tiers de chaque nuit. Il proclame alors: Y a t-il quelqu’un qui veut quelque chose de Moi que je lui accorde ? Y a t-il quelqu’un qui désire le Pardon pour que Je lui accorde ?? (Cité par Boukhâri et Mouslim dans leur Sahih)
  • Amr Ibn 'Outbah (radhi yallâhou 'anhou rapporte) que le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) a dit: "Allah est plus proche de ses serviteurs durant la dernière partie de la nuit. Si vous avez la capacité, faites le Dhikr (souvenez-vous d’Allah) à ce moment." (Cité par Tirmizi dans son Sounan hadith hassan sahih gharib)

 Si une personne est imprégné d’un certain état d’esprit pour augmenter ces actes d'adoration la nuit de Baraa'ah à cause des vertus, alors en considérant le fait que la vertu spéciale du dernier tiers de chaque nuit est une chose acceptée et prouvée, il est logique que son effort dans cette direction devra être plus grand.

 

 

Les actes d'adoration du Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam toutes les nuits

  • 'Aa-icha (radhi yallâhou 'anha) rapporte que le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) avait l’habitude de se coucher durant la première partie de la nuit et il se réveillait durant la dernière partie de la nuit.(cad qu’il avait l’habitude de rester éveillé cette partie de la nuit pour adorer et invoquer Allah) (Cité par Boukhâri et Mouslim dans leur Sahih)
  • 'Aa-icha (radhi yallâhou 'anha) dit: Pendant le mois de Ramadhan, ainsi que pendant les autres mois, le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) n’accomplissait pas plus de onze rakaates de salah (concernant son Tahajoud et son witr). Il accomplissait d’abord quatre rak’âtes ; aucun mot ne peut qualifier la magnificence et la durée de ces rak’âtes. Il lisait ensuite quatre autres rak’âtes d’une beauté resplendissante et d’une grande durée (càd que les rak’âtes étaient excellentes et longues). Ensuite, il lisait trois rak’âtes (de witr).» (Cité par Boukhâri dans son Sahih)
  • Aa-icha (radhi yallâhou 'aanha) rapporte que le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) avait l’habitude d'accomplir la Salah d'une telle longueur que ses pieds enflaient. Parfois elle aurait affirmé que ses pieds allaient éclater. Lorsqu’on lui demandait: « Pourquoi tu te surmènes tant alors que tes erreurs passées et futures ont été pardonnées?» Il répondait: "Ne devrais-je pas être un serviteur reconnaissant ?" (Cité par Boukhari dans son Sahih)

Chaque musulman doit réaliser à quel point le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) se consacrait à l'adoration d'Allah toutes les nuits; cet exemple doit éveiller en soi un grand empressement à adorer Allah la nuit. Il faut considérer particulièrement le fait qu’Allah descend au ciel le plus bas durant la dernière partie de toutes les nuits. Le Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam et ses compagnons étaient très pointilleux concernant cela et les encouragements à agir ainsi se trouve dans les sources même de la Chari'ah. Tout musulman devrait alors avoir la valeur de cette nuit (et de toutes les autres).

Tournez-vous vers Allah en regrettant sincèrement en ayant honte des pêchés à nouveau. Recherchez le Pardon, et faites la promesse de ne plus retourner vers le péché. Chercher le Pardon d’Allah pour vous-même, pour les membres de votre famille et pour tous les musulmans, vivants et mots. Ayez l’espoir et la résolution ferme dans votre cœur qu’Allah se montrera Miséricordieux et Pardonneur Insha Allah.

Néanmoins, nous devons comprendre qu’aucun acte d'adoration ne doit être pratiqué comme une pratique coutumière ou dans des formules prescrites, car elles n’on aucun fondement dans la Shari'ah.


Quelques hadiths concernant les vertus de cette nuit

Plusieurs hadiths ont été rapportés concernant les vertus de cette nuit. Certains d'entre eux sont cités ci dessous : 

  • Mou’adh (radhi yallâhou 'anhou) rapporte que le Prophète (Sallallâhou 'alayhi wa sallam) a dit: "La nuit du 15ème Sha’baan, Allah accorde Sa spéciale attention à Sa création toute entière. Il pardonne alors à toutes ses créatures sauf à l’idolâtre et à celui qui garde de l’inimitié (de la rancune)».(Cité dans le Sahih de Ibn Hibban)
  • Makhoul (rahimahoullah) rapporte de Kaçir ibn Mourrah que le prophète (Sallallâhou 'alayhi wa sallam) a dit: «Durant la nuit du 15ème Sha'baan, Allah pardonne à tous les habitants de la Terre sauf à l’associateur et à celui qui entretient de la haine pour les autres». (Cité par Bayhaqui dans son Sounan qui dit que ce hadith est un "oumda moursal")
  • Il est rapporté de 'Ala bin Haarith (rahimahoullah) que 'Aa-icha (radhi yallâhou 'anha) : "Une nuit, le Prophète (Sallallâhou 'alayhi wa sallam) se réveilla et accomplit la salah. Il prolongea le sadjda à un tel point que je me demandai s’il n’était pas mort. Voyant cela, je me levai et bougeai son pied. Apercevant un mouvement, je fus rassurée. Lorsque le Prophète (Sallallâhou 'alayhi wa sallam) leva sa tête du sadjdah et qu’il termina sa salah, il dit: "O Houmayra, pensais-tu que le Prophète t’avait trompé?" Je répondis par la négative et dis "Je jure par Allah qu’à cause de la longueur de ton sadjdah, je pensais que tu étais mort." Le Prophète (Sallallâhou 'alayhi wa sallam) dit alors:"Sais-tu quelle nuit nous sommes?" Je répondis: "Allah est son prophète savent mieux. Il dit :"C’est la 15ème nuit de Sha'baan. Allah se tourne vers Ses serviteurs durant cette nuit, Pardonne à ceux qui recherchent le Pardon, ceux qui recherchent la Miséricorde et retarde la décision de ceux qui gardent des sentiments de haine pour les autres."(Cité par Bayhaqui dans son Sounan qui dit que ce hadith est un "jayyid moursal")

 

 

Les personnes malchanceuses de cette nuit

Après avoir étudié tous les hadiths concernant la 15ème nuit de Sha'baan, il apparaît que certaines personnes sont privées du Pardon d'Allah pendant cette nuit. Ce sont:

 

  • Les associateurs
  • Celles qui ont de l’inimitié pour les autres.
  • Celles qui consomment de l’alcool.
  • Celles qui désobéissent à leurs parents.
  • Celles qui portent le vêtement au-dessous des chevilles. (pour les hommes)
  • Celles qui commettent l’adultère.
  • Les meurtriers.
  • Celles qui rompent les liens familiaux.

Il est donc important de se faire pardonner ses péchés et de les éviter car ils sont si graves que même pendant les nuits du pardon, Allah fait fi de la demande de ces gens, ces péchés faisant obstacle au Pardon d'Allah.

 

Note : article écrit par Mawlâna Bilâl G.

Dernière mise à jour : ( 17-08-2007 )
Commenter cet article

Blog archives

We are social!

Recent posts